DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Corée du Nord se prépare à la succession de Kim Jong-il

Vous lisez:

La Corée du Nord se prépare à la succession de Kim Jong-il

Taille du texte Aa Aa

Les médias officiels l’ont annoncé aujourd’hui : le Parti Communiste nord-coréen tiendra une réunion exceptionnelle le 28 septembre, la première du genre depuis 1966.

Après avoir été reportée à plusieurs reprises, sans explications, la réunion devrait permettre l‘élection d’une nouvelle direction du parti unique, et selon les analystes, déclencher la succession du dirigeant nord-coréen, dont la santé est défaillante… Agé de 68 ans, Kim Jong-il aurait eu une attaque cérébrale en août 2008, et il souffrirait aussi de diabète et de problèmes rénaux.

Il serait temps, donc, d’accélérer la succession en plaçant son fils cadet, Kim Jong-un, dans un poste officiel.

Fin août, la visite en Chine de Kim Jong-il accompagné de Kim Jong-Un a été interprétée comme un voyage de préparation à la succession. Kim Jong-Il avait souligné le besoin de se préparer a la “génération montante”.

Autre signe, l’héritier présumé de la dynastie Kim serait déjà désigné comme “jeune capitaine” par l’appareil de propagande officielle.

Kim Jong-un, la vingtaine et dont aucune image adulte n’a été publiée, devra toutefois rester encore dans l’ombre. Si jamais son père décède avant qu’il ne soit prêt pour prendre sa place, c’est un proche, Jan Song-taek, le beau-frère de Kim Jong-il, qui exercera comme régent. Il sera promu à un poste important dans la réunion du 28 septembre.

Une main expérimentée sera en effet nécessaire au jeune héritier au vu des problèmes du pays. La Corée du Nord fait face à la menace de nouvelles pénuries alimentaires suites aux inondations de cet été, sur fond d‘économie en ruine. Sur le plan international, le régime reste isolé depuis qu’en avril 2009, il a claqué la porte des négociations visant à lui faire renoncer à son programme nucléaire en échange d’une importante aide énergétique.