DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Supervision financière : l'Europe lance sa réforme

Vous lisez:

Supervision financière : l'Europe lance sa réforme

Taille du texte Aa Aa

Deux mois après les Etats-Unis, l’Europe réforme sa supervision financière. Il aura fallu plus d’un an et demi aux Etats membres et au Parlement européen pour se mettre d’accord, dans le sillage de la crise. Cette supervision renforcée prendra la forme de quatre autorités supranationales dès janvier prochain. Pour le commissaire européen aux services financiers, un gage de sécurité :

“Il faut empêcher les crises, et en tout cas essayer de les anticiper. Je pense que la prévention coûte moins cher que la réparation et je pense que les banques doivent payer pour les banques, et aujourd’hui nous créons ce cadre de supervision”, a expliqué Michel Barnier.

Le feu vert définitif a été donné par les eurodéputés ce mercredi. Un comité du risque systémique sera chargé de donner l’alerte et d‘émettre des recommandations s’il sent venir la crise. Trois autres autorités auront chacune un domaine à surveiller, à savoir les banques, les assurances et les marchés. Un contrôle moyennement apprécié à Londres.

“J’ai exprimé de graves inquiétudes sur un déplacement de la régulation de la City de Londres à Bruxelles. Vous aviez l’air surpris de me voir si inquiet, mais depuis que vous avez pris ces fonctions, vous aurez compris qu’une part significative du PIB britannique provient de nos services financiers. C’est très important pour le Royaume-Uni”, a lancé l’eurodéputé souverainiste
Godfrey Bloom à Michel Barnier.

Ce pays qui abrite la première place financière d’Europe a d’ailleurs exigé quelques garanties, par exemple sur sa souveraineté budgétaire. Les nouvelles entités européennes pourront tout de même dicter la marche à suivre en cas d’urgence.