DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La joie des femmes suisses

Vous lisez:

La joie des femmes suisses

Taille du texte Aa Aa

Des cris de joie ont accueilli mercredi l‘élection de Simonetta Sommaruga au gouvernement collégial suisse : donnant aux femmes la majorité au sein de ce gouvernement alors que la Suisse avait tellement attendu pour donner le droit de vote aux femmes au niveau fédéral.

Au sein du parlement de Berne où l’ambiance est d’habitude si feutrée, les applaudissements étaient nourris pour saluer cette élection doublée d’une très forte symbolique.

Au dehors, la joie n‘était pas moindre et de nombreuses femmes ont offert des fleurs à la nouvelle élue. Pourquoi ? “Pour l’histoire”, affirme une femme avec des roses rouges pleins les bras. “Et parce que je suis une femme qui n’a pas pu voter”.

Venus avec des fleurs également : Ruth Dreifuss. Elue conseillère fédérale en 1993, elle devint en 1999 la première femme présidente du conseil fédéral helvétique. “En avril 93, il y avait une femme, un peu perdue dans ce milieu d’hommes. Et puis voilà on progresse… et aujourd’hui on atteint vraiment… mieux que la parité, explique Ruth Dreifuss.”

Ce n’est qu’en 1971 que le droit de vote au niveau fédéral a été accordé aux femmes en Suisse, dernier pays européen à le faire. La première conseillère fédérale avait été élue en 1984.