DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvel épisode de la brouille sino/japonaise

Vous lisez:

Nouvel épisode de la brouille sino/japonaise

Taille du texte Aa Aa

La Chine dément mercredi les affirmations du New York Times selon lesquelles Pékin a bloqué ses exportations de métaux rares vers le Japon pour obtenir de Tokyo la libération du capitaine d’un chalutier chinois détenu depuis deux semaines. Le ministère chinois du commerce extérieur affirme qu’il n’existe aucun embargo et que cette affaire n’existe pas. Le premier ministre chinois Wen Jiabao a réagi sur cette brouille.

“Nous avons à plusieurs reprises contacté les japonais de la façon la plus sérieuse, mais le Japon a fait comme si il ne nous entendait pas. Dans une telle situation nous n’avons pas d’autre choix que de prendre des mesures nécessaires et contraignantes”.

Le 7 septembre dernier, la marine japonaise avait arraisonné un chalutier chinois qui évoluait dans un archipel d‘îles qui est source de conflit potentiel entre les deux pays. Le capitaine du chalutier a été emprisonné et sa détention a même été récemment prolongée de 10 jours.
Le ton est monté entre Tokyo et Pékin, et les chinois aujourd’hui menacent vraiment les japonais de représailles.