DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : le combat perdu de Teresa Lewis

Vous lisez:

Etats-Unis : le combat perdu de Teresa Lewis

Taille du texte Aa Aa

Teresa Lewis a été exécutée cette nuit aux Etats-Unis. Atteinte de quasi-déficience mentale, elle était devenue un symbôle de la lutte anti-peine de mort.

La condamnée, dont la Cour suprême a rejeté le dernier recours, a reçu une injection létale dans la prison de Greensville, en Virginie.

Une journaliste de CBS qui a assisté à l’exécution témoigne :

“Elle avait des spasmes et ses pieds ont tremblé pendant tout le processus. Quand elle est entrée dans la pièce son visage s’est crispé et elle s’est mise à regarder nerveusement les gens qui étaient là, signe de sa nervosité et peut-être de sa peur”.

Teresa Lewis avait été déclarée coupable d’avoir commandité le double meurtre de son mari et de son beau-fils, mais avec un QI de 72 quand la limite de la déficience mentale – en deçà de laquelle la Cour suprême a interdit les exécutions – est fixée à 70, la condamnée avait un espoir d‘échapper à la peine capitale…

En vain, ses recours et la campagne en sa faveur des abolitionnistes n’y ont rien fait.