DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les colonies, une politique ancrée dans l'Etat hébreu

Vous lisez:

Les colonies, une politique ancrée dans l'Etat hébreu

Taille du texte Aa Aa

Israël va-t-il prolonger le moratoire sur le gel de la construction des colonies ? Selon un haut responsable israélien, son gouvernement serait prêt à parvenir à un compromis accepté par toutes les parties. L’arrêt de la construction, c’est une condition posée par les Palestiniens pour rester à la table des négociations. Dans deux jours, le moratoire en cours depuis 10 mois doit normalement prendre fin. Pour Ron Nachman, le maire de la colonie de Ariel, “geler les colonies, c’est geler la vie des gens.”

Depuis la guerre des 6 jours en 1967, le développement des colonies est une politique suivie par tous les gouvernements. Le journaliste Akiva Eldar, du quotidien Haaretz, raconte qu’en 1977, Ariel Sharon, alors ministre de l’Agriculture et responsable des colonies, avait un but : crèer des choses irréversibles sur le terrain : “Il me l’a dit en me montrant les terrains, l’idée était d’installer des colonies qui coupent les routes partout, pour s’assurer qu‘à l’avenir personne n’arriverait à dessiner une ligne de frontière.”

Depuis les premiers colons, le mouvement s’est amplifié : 300 000 Israéliens vivent aujourd’hui dans 100 colonies en Cisjordanie. 200 000 dans Jérusalem-Est annexé.