DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La démission du ministre de l'Intérieur freine l'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen

Vous lisez:

La démission du ministre de l'Intérieur freine l'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen

Taille du texte Aa Aa

La majorité et l’opposition s’accordent sur une chose en Roumanie: la démission subite du ministre de l’Intérieur risque de mettre en danger l’entrée du pays dans l’espace de Schengen. Le ministre démissionnaire en est conscient: “Le ministère de l’Intérieur est à un moment-clé, a expliqué Vasile Blaga. Il fait face au défi le plus important depuis l’entrée de la Roumanie dans l’Union européenne, autrement dit l’adhésion à l’espace Schengen de libre circulation des personnes. Aucune suspicion ne doit planer sur ce ministère en ce moment”.

Mais le mal est fait. Près de 5.000 policiers roumains ont manifesté vendredi dernier contre une baisse de 25% de leurs salaires prévue par un plan d’austérité. Le problème est qu’ils ont réclamé bruyamment la démission du président Traian Basescu. Ce dernier, furieux, a annoncé qu’il renonçait désormais à être protégé par la police nationale. Le Premier ministre roumain a dû nommer dans l’urgence un nouveau ministre de l’Intérieur, mais des retards seront inévitables pour entrer dans l’espace de Schengen.