DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les retours forcés de Roms vers le Kosovo critiqués par Bruxelles

Vous lisez:

Les retours forcés de Roms vers le Kosovo critiqués par Bruxelles

Les retours forcés de Roms vers le Kosovo critiqués par Bruxelles
Taille du texte Aa Aa

La question des Roms conduit de nouveau Bruxelles à réagir. C’est Amnesty international qui a ravivé la polémique, en publiant un rapport qui dénonce les risques de persécutions encourus par les Roms expulsés vers le Kosovo. Les pays européens doivent veiller à ne pas violer le droit international, prévient la Commission :

“La Commission surveille ce dossier, mais il revient aux Etats membres de s’assurer que les obligations sont pleinement respectées”, a expliqué le porte-parole Michele Cercone.

La Commission est particulièrement attentive à cette question depuis le durcissement de la politique en France. Les expulsions de Roms vers la Roumanie et la Bulgarie ont valu à Paris un sévère rappel à l’ordre, Bruxelles parlant d’infraction à la libre-circulation. Ce mercredi, la commissaire Viviane Reding présentera son évaluation à ses collègues. Et la Commission décidera alors de la suite à donner à l’affaire. Elle pourrait saisir la Cour européenne de Justice mais préfèrera peut-être jouer la prudence et l’apaisement, en se contentant d’invoquer une mauvaise transposition de la législation européenne. Plus de 8.000 Roms ont été expulsés cette année par la France.