DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les retours forcés de Roms vers le Kosovo critiqués par Bruxelles

Vous lisez:

Les retours forcés de Roms vers le Kosovo critiqués par Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

La question des Roms conduit de nouveau Bruxelles à réagir. C’est Amnesty international qui a ravivé la polémique, en publiant un rapport qui dénonce les risques de persécutions encourus par les Roms expulsés vers le Kosovo. Les pays européens doivent veiller à ne pas violer le droit international, prévient la Commission :

“La Commission surveille ce dossier, mais il revient aux Etats membres de s’assurer que les obligations sont pleinement respectées”, a expliqué le porte-parole Michele Cercone.

La Commission est particulièrement attentive à cette question depuis le durcissement de la politique en France. Les expulsions de Roms vers la Roumanie et la Bulgarie ont valu à Paris un sévère rappel à l’ordre, Bruxelles parlant d’infraction à la libre-circulation. Ce mercredi, la commissaire Viviane Reding présentera son évaluation à ses collègues. Et la Commission décidera alors de la suite à donner à l’affaire. Elle pourrait saisir la Cour européenne de Justice mais préfèrera peut-être jouer la prudence et l’apaisement, en se contentant d’invoquer une mauvaise transposition de la législation européenne. Plus de 8.000 Roms ont été expulsés cette année par la France.