DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Equateur : Correa dénonce une tentative de coup d'état

Vous lisez:

Equateur : Correa dénonce une tentative de coup d'état

Taille du texte Aa Aa

Tout est bien qui finit bien en Equateur. Le chef de l’Etat Rafael Correa a pu regagner sain et sauf le palais présidentiel à Quito au terme d’un bras de fer avec des policiers. L’armée est intervenue pour lui porter secours. Les militaires se sont déployés dans la capitale équatorienne, et le calme semble revenu.
Pour le président qui dénonce une tentative de coup d‘état, les comploteurs ont désormais tout à craindre de la justice : “Bien entendu toutes les personnes que nous pourrons identifier souffriront des conséquences de leurs actes. Nous n’allons ni pardonner, ni oublier. Non, il n’y aura ni pardon ni amnistie. Parce que pardonner ou oublier ressemblerait fort à de l’impunité”.

Jeudi soir, l’armée a pris d’assaut l’hôpital de Quito où s‘était réfugié le président Correa. Le chef de l’Etat a été séquestré pendant plusieurs heures par des policiers qui se plaignent des mesures d’austérité.

Deux policiers ont été tués dans le raid militaire et plus tôt dans la journée un peu moins d’une centaine de personnes ont été blessées dans les échauffourées.

Rafel Correa accuse le président renversé en 2005 Lucio Gutierrez d‘être l’instigateur de la tentative de Coup d’Etat. Ces troubles interviennent dans un contexte de tensions politiques entre le chef de l’Etat et sa majorité à qui il reproche de freiner ses réformes.