DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'avenir politique des Pays-Bas entre les mains de la CDA

Vous lisez:

L'avenir politique des Pays-Bas entre les mains de la CDA

Taille du texte Aa Aa

L’accord entre les libéraux néerlandais et l’extrême-droite fait grincer des dents les chrétiens- démocrates.

Le Premier ministre pressenti, Mark Rutte, rappelle que le parti de Wilders soutient la coalition mais n’en fait pas partie : “Pourquoi ne s’agit-il pas d’une coalition tripartite ? Parce que nous sommes en désaccord sur l’Islam : la Parti de la Liberté considère que c’est une idéologie, mais pour le Parti Libéral et le parti chrétien-démocrate, l’Islam est une religion.”

Geert Wilders, dont le parti est arrivé en troisième position aux législatives, a obtenu que la future coalition durcisse la législation sur l’immigration et le séjour des étrangers:
“Vivre illégalement aux Pays-Bas deviendra un crime. La burqa sera également interdite. Et un autre point important —très important— pour moi, la déchéance de nationalité.”

Les Chrétiens-Démocrates restent divisés sur le bien-fondé de l’accord conclu entre les Libéraux et le parti islamophobe. La CDA, de Maxime Verhagen, devrait trancher ce week-end lors de son Congrès.