DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président équatorien dit avoir échappé à un coup d'Etat

Vous lisez:

Le président équatorien dit avoir échappé à un coup d'Etat

Taille du texte Aa Aa

Tout est rentré dans l’ordre en Equateur après une folle journée de violences et de rebondissements.
Rafael Correa a regagné sain et sauf son palais présidentiel, après avoir été exfiltré d’un hôpital de la capitale où il avait été séquestré pendant douze heures. Le président équatorien a qualifié la rébellion d’un groupe de policiers de “tentative de coup d’Etat”. Il a été secouru lors d’un raid mené par des militaires qui a fait deux morts et une quarantaine de blessés.

A son retour au palais présidentiel à Quito, Rafael Correa a été acclamé par des milliers de personnes. Il s’est adressé à la foule: “Les conspirateurs de toujours ont une grande responsabilité. Ils ont voulu tout inverser en passant par le complot pour arriver à ce qu’ils n’avaient pas pu obtenir par les urnes”. Le président socialiste de l’Equateur affirme que les policiers rebelles ont cherché à l’assassiner pendant qu’il était retenu dans un hôpital de Quito. Rafael Correa désigne déjà Lucio Gutierrez, ancien président renversé en 2005, comme l’un des commanditaires de la “tentative de coup d’Etat”. Mais il est aussi de moins en moins populaire dans le pays, y compris dans son camp politique, à cause de ses récentes mesures de rigueur.