DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rafael Correa aux policiers rebelles: "tuez-moi, me voici!"

Vous lisez:

Rafael Correa aux policiers rebelles: "tuez-moi, me voici!"

Taille du texte Aa Aa

“Si vous voulez tuer le président, le voici! Tuez-moi! Tuez le système de santé, tuez nos valeurs, tuez notre combat pour la liberté! Nous allons continuer notre politique de justice et de dignité.”
Des déclarations enflammées, une gestuelle théâtrale face aux policiers rebelles. Le président équatorien est doté d’un tempérament sanguin. Il aime la confrontation et les bains de foules. Selon un sondage publié à la mi-septembre, 53% des Equatoriens approuvent sa gestion.
Issu d’une famille modeste, Rafael Correa a multiplié les programmes sociaux en matière de santé, d‘éducation ou encore d’accès à la propriété.
En ce qui concerne l’une des richesses naturelles du pays, l’or noir, il a exigé des compagnies pétrolières qu’elles versent des dividendes plus importants.
L’opposition cherche à promouvoir un référendum en vue de la révocation de Rafael Correa, qui a promis une “révolution citoyenne” et qui est l’allié du président venezuelien Hugo Chavez.

Avec AFP