DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : Marina Silva, du parti des Travailleurs au parti Vert

Vous lisez:

Brésil : Marina Silva, du parti des Travailleurs au parti Vert

Taille du texte Aa Aa

Une apparence fragile qui cache une volonté de fer. A 52 ans, Marina Silva est la candidate des verts. Elle est une des figures charismatiques de cette élection. Une écologiste respectée, mère de quatre enfants.

Ancienne ministre de l’Environnement de Lula, elle a été élevée dans une communauté de récolteurs de latex en pleine forêt amazonienne.
Jusqu‘à l‘âge de seize ans, elle ne savait ni lire ni écrire.

“Marina a réussi petit à petit à surmonter le handicap que représente le fait d‘être originaire d’un tout petit Etat”, explique Ricardo Ismael, analyste politique. Il poursuit : “son parcours est d’ailleurs assez exemplaire dans la mesure où elle est toujours restée lié aux syndicats des récolteurs de latex. Elle a aussi toujours été très proche de Chico Mendes (célèbre militant syndical, défenseur de la forêt amazonienne, assassiné en 1988, NDLR)”. A ses côtés, Marina Silva mènera ses premiers combats politiques.

Elle entend combiner défense de l’environnement et développement économique. Son ambition : faire du Brésil un exemple d‘économie verte. Ses idées, elle les défendra pendant cinq ans en tant que ministre. Mais en 2008, elle rend son tablier. Elle se dit alors fatiguée des incessantes batailles avec les membres du gouvernement favorables aux grands travaux d’infrastructures en Amazonie. L’an dernier, elle a même rendu sa carte du parti des Travailleurs pour s’affilier au parti Vert.