DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après les élections, les clivages semblent se renforcer en Bosnie

Vous lisez:

Après les élections, les clivages semblent se renforcer en Bosnie

Taille du texte Aa Aa

Chez les serbes de Bosnie, les résultats sont très serrés entre les deux candidats pour le poste de représentant serbe à la présidence collégiale du pays. En revanche, les serbes de Bosnie ont confirmé leur préférence pour leur dirigeant Milorad Dodik, hostile à tout renforcement de l‘état central bosnien et partisan au contraire d’un rapprochement avec Belgrade.

La présidence collégiale instaurée après les accords de Dayton en 1995 se compose de trois représentants : un musulman, un serbe et un croate. Il y a deux entités politiques, la Republica Srpska et la Fédération croato-musulmane.

Pour le représentant musulman, c’est Bakir Izetbegovic, le fils de l’ancien président Alija Izetbegovic qui est bien parti pour être élu. “Nous nous attendons à un meilleur climat politique en Bosnie Herzégovine pour mener les réformes nécessaires au fonctionnement de l’Etat. Pour dépasser certains blocages et pour offrir le meilleur avenir à notre nation”.

Dans les rues de Sarajevo, certains électeurs se veulent eux aussi optimistes : “Nous espérons des changements, de bons changements. Les quatre prochaines années seront très importantes pour la Bosnie Herzégovine. Certaines réformes déjà lancées doivent être poursuivies et menées jusqu‘à leur terme pour nous rapprocher de l’Union européenne dès que possible”.

Outre la présidence collégiale de Bosnie, les électeurs ont renouvelé le parlement fédéral ainsi que les parlements des deux entités du pays, la Republika Srpska et la fédération croato-musulmane.

Avec AFP et Reuters