DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine intransigeante sur le Yuan

Vous lisez:

La Chine intransigeante sur le Yuan

Taille du texte Aa Aa

La Chine a douché d’emblée les espoirs des Européens en affirmant qu’elle ne réévaluerait pas sa monnaie. C‘était l’un des points que l’Union européenne espérait aborder au cours du sommet de l’Asem, qui réunit 46 pays d’Europe et d’Asie à Bruxelles deux jours durant. Cette fois, les sujets qui fâchent sont nombreux. La polémique sur la répartition des sièges au FMI et la crise diplomatique sino-japonaise ont aussi alourdit le climat.
Mais ce dialogue n’en est pas moins indispensable tant ces 46 pays réunis pèsent lourd : 50% du PIB planétaire, 60% de la population mondiale et 60% des échanges commerciaux.

Interrogé par euronews, le Premier ministre malaisien appelle l’Europe à être plus active en Asie.

“L’Union européenne n’a pas d’initiative stratégique dans notre partie du monde, mais elle peut clairement jouer un grand rôle car elle peut intensifier son commerce et ses liens économiques avec notre partie du monde”, estime Najib Tun Razak.

Les Européens se disent de plus en plus ouvertement genés par le taux du yuan, la monnaie chinoise, qu’ils disent sous-évaluée pour favoriser les exportations du pays. Ils parlent de dumping et la Chine réplique en les accusant de protectionnisme.