DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pionnier de la fécondation in vitro Nobel de médecine

Vous lisez:

Le pionnier de la fécondation in vitro Nobel de médecine

Taille du texte Aa Aa

Une injustice enfin réparée. Le père de Louise Brown, premier bébé éprouvette, lauréat du prix Nobel de médecine 2010.

Le Britannique Robert Edwards, 85 ans, a été récompensé pour avoir mis au point la fécondation in vitro et ainsi permis de traiter la stérilité.
Le jury du Nobel a salué ce travail de pionnier considéré comme “une étape fondamentale dans le développement de la médecine moderne”.

Un Nobel largement mérité pour l’ensemble de ses confrères surpris néanmoins qu’il arrive aussi tard. Tous ont souligné le courage du professeur qui pendant des années a été dénigré et traité de fou. Aujourd’hui encore, le Vatican s’insurge contre le choix de Robert Edwards.

Ce dernier s’est dit ravi mais triste que son confrère Patrick Steptoe ne soit plus vivant pour partager ce Prix avec lui. Le gynécologue britannique, décédé en 1988, a mené les recherches à ses côtés.

Trente deux ans après la première naissance in vitro, c’est donc enfin la reconnaissance pour Robert Edwards et les 4 millions d’enfants nés grâce à ses travaux.

Louise Brown, premier bébé éprouvette de l’histoire de l’humanité, née en 1978 est aujourd’hui mère d’un garçon de 4 ans.