DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet de l'Asem sur fond de multiples contentieux

Vous lisez:

Sommet de l'Asem sur fond de multiples contentieux

Taille du texte Aa Aa

L’Asie, un partenaire plus que jamais incontournable. Pour l’Europe, le sommet de l’Asem, huitième du genre, est l’occasion de donner plus de profondeur à des relations dominées par le commerce. 60% du commerce mondial et la moitié du PIB planétaire sont générés par les 46 pays réunis durant ces deux jours. Mais cette fois-ci, beaucoup de sujets sensibles risquent de parasiter les discussions.

La Chine et le Japon sont en pleine crise diplomatique à propos d’une zone maritime que les deux pays se disputent.

De leur côté, les Européens veulent pousser la Chine à changer de politique monétaire, le yuan étant, pour eux, largement sous-évalué. Mais Pékin contre-attaque en fustigeant les mesures anti-dumping de l’Europe. Mieux, le régime, grand seigneur, s’offre le luxe de secourir un pays européen, la Grèce. Il participera à l’achat de nouvelles obligations grecques.

Autre source de tensions, la répartition des sièges au conseil du FMI. L’Europe en occupe neuf sur 24. Les Etats-Unis comme l’Asie lui demandent d’en céder une partie au profit des puissances émergentes.
Craintes terroristes oblige, Bruxelles a déployé un vaste dispositif de sécurité pour accueillir ce sommet.