DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne: l'idée de réduire les allocations familiales fait grincer des dents

Vous lisez:

Grande-Bretagne: l'idée de réduire les allocations familiales fait grincer des dents

Taille du texte Aa Aa

Grincement de dents dans les foyers des classes moyennes et aisées en Grande-Bretagne. Le gouvernement veut leur réduire les allocations familiales. 15% des familles ne bénéficieront plus de cette aide à partir de 2013, selon son projet.
Jusqu‘à présent, ces allocations sont accordées à toutes les familles, sans considération de revenus.
“C’est vraiment une honte ce qui se passe, déplore Ruth Doherty, mère au foyer. C’est agréable de pourvoir compter sur une somme d’argent chaque mois alors que je ne travaille pas. Alors, oui c’est triste. Ruth Doherty reconnaît aussi que c’est un peu injuste qu’elle ne puisse pas conserver ses allocations familiales alors que son amie “qui se trouve presque dans les mêmes conditions” gardera les siennes.

Même dans les rangs conservateurs, certains des plus ardents partisans du Premier ministre dénonçent une mesure inique.
Avec ce projet, le gouvernement britannique compte économiser un milliard de livres, soit environ 1,2 milliard d’euros. Londres veut s’attaquer à son déficit colossal qui équivait à 172 milliards d’euros.

“Il ne s’agit pas d’une décision facile, quand vous avez le plus gros déficit budgétaire de tout le G20, s’est défendu le Premier ministre. C’est quelque chose que nous devons faire rapidement pour sauver l‘économie britannique. Et c’est quelque chose que nous essayons de faire de manière juste”.

La mesure de David Cameron qui est père d’un quatrième enfant depuis le mois d’août, devrait toucher plus d’un million de familles. Le Daily Telegraph, lu par les électeurs conservateurs, a estimé qu’il avait pris “l’option la plus brutale”.

Avec AFP