DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Les produits toxiques ne devraient pas être conservés près des rivières et des villages"

Vous lisez:

"Les produits toxiques ne devraient pas être conservés près des rivières et des villages"

Taille du texte Aa Aa

Le Danube est en danger. Et ce n’est pas la première fois. Quelles leçons ont été tirées du passé? Pour le savoir, euronews a interviewé Philip Weller, secrétaire exécutif de la Commission internationale pour la protection du Danube.

euronews:
“Que doivent faire les autorités hongroises pour empêcher que les matières toxiques ne se répandent dans le fleuve ?

Philip Weller:
“Il est très important que la boue et les produits toxiques ne se répandent pas dans des grosses rivières ou des fleuves comme le Danube. Pour le moment, il y en a dans un affluent. Les autorités hongroises essayent d’empêcher que tout cela n’aille dans le Danube, voie par laquelle les matières toxiques pourraient passer au-delà de la frontière”.

euronews:
Que se passerait-il si les autorités n’arrivaient pas à arrêter ces produits toxiques, quelles seraient les conséquences pour le Delta du Danube ?

Philip Weller:
“Il y aura probablement de lourdes conséquences pour le Danube: les poissons vont mourir, les zones environnantes vont être contaminées. A long terme, il y aura du poisson dans le Danube, mais il sera contaminé par des métaux lourds et des produits chimiques à un niveau élevé. Les autorités hongroises essaient d’empêcher que cela n’arrive”.

euronews:
“Il y a dix ans, des zones du Danube ont été contaminées après un accident en Roumanie. Quelles leçons ont été tirées depuis ?

Philip Weller:
“Nous avons appris beaucoup de cet évènement. La Commission internationale pour la protection du Danube a installé un système d’alerte qui prévient les villes le long du fleuve. Cela a bien marché cette fois. Nous avons aussi rénové des réservoirs de déchets toxiques, en particulier en Roumanie. Il y a eu beaucoup d’investissement là où l’accident de Baia Mare s’est produit.
Mais d’un point de vue général, il est important que davantage d’investissements soient entrepris dans un objectif de prévention plutôt qu’après une catastrophe”.

euronews:
“Soyons un peu plus précis: comment peut-on éviter que des substances toxiques ne se jettent dans les rivières ?”

Philip Weller:
“Il est très important que les substances toxiques ne soient pas maintenues près des rivières. Dans le cas hongrois, des enquêtes seront menées pour savoir pourquoi de tels produits chimiques toxiques ont été stockés près des rivières et des villages. Cela a été une des leçons tirées de l’accident à Baia mare : les substances toxiques ne doivent pas être conservées dans de tels réservoirs de déchets toxiques. Ils peuvent être endommagés et cela peut entraîner des fuites. Il faut toujours s’assurer que ces types de produits chimiques ne sont pas gardés dans des réservoirs ouverts en pleine nature”.