DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Greenpeace sonne l'alerte sur les contaminations radioactives tolérées

Vous lisez:

Greenpeace sonne l'alerte sur les contaminations radioactives tolérées

Taille du texte Aa Aa

Greenpeace n’a pas son pareil pour attirer l’attention. Et cette fois, c’est aux portes du Parlement européen que l’organisation écologiste a mené son action, en y déposant des fûts radioactifs. Ils contenaient de la terre ramassée à proximité d’une mine d’uranium au Niger, de la boue venue de la Hague en France ou encore du sable de la plage de Sellafield, ces deux lieux abritant des centres de retraitement. La preuve d’une contamination de lieux publics et non sécurisés.

“Je pense que cette action de Greenpeace est une action pour montrer, dévoiler – notamment en entendant ce que représente la radioactivité par rapport à des appareils – qu’on n’a pas résolu le problème des déchets radioactifs, et que dans la mesure où on n’a pas résolu ce problème, on ne peut pas développer le nucléaire dans le monde entier”, a martelé l’eurodéputée verte Michèle Rivasi.

Si Greenpeace a alerté spécifiquement le Parlement européen, c’est parce qu’il doit prochainement étudier une directive sur les déchets nucléaires qui ne tient pas compte de ces contaminations. L’organisation dénonce aussi les dangers de l’enfouissement.