DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Entretien avec Marie Holzman, sinologue

Vous lisez:

Entretien avec Marie Holzman, sinologue

Taille du texte Aa Aa

“Décerner le Nobel de la paix à un Chinois va encourager un cinquième de l’humanité à poursuivre son combat pour la démocratie”

Le prix Nobel de la paix a été attribué au dissident chinois emprisonné, l’universitaire Liu Xiaobo. Jamais un opposant chinois n’a été lauréat de cette récompense. Pour parler du choix du comité du Nobel de la paix, nous sommes en duplex avec la Française Marie Holzman, sinologue réputée et présidente de Solidarité Chine

Pierre Assémat, euronews:
Madame Holzman, pourquoi donner le prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo ?

Marie Holzman, sinologue:
“C’est une décision qui est à la fois surprenante et très très bien venue. Je crois que décerner le prix Nobel de la paix à un Chinois, c’est quand même encourager un cinquième de l’humanité à poursuivre son combat pour la démocratie. C’est aussi une façon d’intégrer la Chine dans le monde moderne.
Cette dictature qui se maintient depuis 60 ans a beaucoup d’aspects qui sont totalement archaïques. Maintenant que la Chine est devenue une grande puissance économique, il est temps qu’elle devienne une grande puissance politique.”

Pierre Assémat, euronews:
Concrètement quel est le poids de ce prix Nobel de la paix ?

Marie Holzman, sinologue:
“On ne peut pas dire que cela a un poids déterminant, on ne sait pas ce que l’avenir va donner. Mais ce sera peut-être un véritable tournant historique dans l‘évolution du parti communiste chinois.
Il est possible que la population s‘éveille et exige que le gouvernement se mette en harmonie avec ce prix Nobel de la paix et pas le contraire.”

Pierre Assémat, euronews:
Pékin a qualifié ce choix d’“obcénité”. La Chine est la deuxième puissance économique mondiale mais le pays n’a jamais connu la démocratie. Ce prix peut-il inciter la Chine à ouvrir la porte ?

Marie Holzman, sinologue:
“Pourquoi pas ? Au sein de la Chine maintenant, il y a des revendications très fortes. On a vu des mouvements ouvriers au mois de juillet qui réclamaient une réévaluation des salaires. On voit tout le temps des paysans qui protestent parce qu’ils sont expropriés, des gens qui protestent parce qu’ils ont perdu leur maison, qu’ils ont été expulsés, etc…

Donc le gouvernement chinois est assis sur un volcan en ce moment. Il n’est pas dit que ce prix Nobel de la paix provoque l’explosion de ce volcan, c’est-à-dire une très forte pression de la population sur le Parti communiste chinois pour évoluer dans le sens de réformes politiques.”

Pierre Assémat, euronews:
Liu Xiaobo purge actuellement une peine de onze ans de prison. Comment ce prix peut l’affecter ?

Marie Holzman, sinologue:
“D’abord cela va le protéger, c’est évident que l’on ne peut pas trop maltraiter un prix Nobel de la paix parce que tôt ou tard, même si c’est dans dix ans, il sortira de prison. La presse va le rencontrer, il va se faire photographier, donc c’est important de le garder en bon état tout simplement. C’est un peu triste d’avoir à le dire comme ça.

En même temps cela aura un énorme impact sur son environnement carcéral. C’est évident que tous ses gardiens de prison vont savoir qui c’est.
C’est évident que l’entourage de sa femme Liu Xia va le savoir. A l’heure actuelle, Liu Xia a beaucoup de difficultés. Elle a beaucoup de difficultés par exemple à rencontrer des journalistes, des personnalités étrangères. Donc ça va avoir un impact au niveau micro, c’est-à-dire dans l’entourage de Liu Xiaobo, mais aussi au niveau macro, à l’intérieur de la Chine, dans son ensemble.”