DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marée rouge : la Hongrie demande l'aide de l'UE

Vous lisez:

Marée rouge : la Hongrie demande l'aide de l'UE

Taille du texte Aa Aa

L‘écosystème de la rivière Marcal réduit à néant par les vagues de boue toxique qui ne cessent de s’y déverser depuis lundi.

Le cours d’eau situé à proximité du lieu de la catastrophe n’est désormais plus qu’un mouroir où errent des milliers de poissons.

Résultat, les services des eaux sont sur les dents, car le taux alcalin des rivières suscite toujours l’inquiétude, même si les mesures effectuées hier semblaient un peu plus encourageantes.

Plus d’1 million de mètres cubes de boue rouge toxique se sont répandus après la rupture, il y a 4 jours, du réservoir d’une usine d’Ajka, ville située à l’ouest de Budapest. De la boue sur le point de se diluer dans le Danube. Alors les pays en aval du fleuve, comme la Croatie et la Serbie, préparent des mesures d’urgence.

Pour le moment, les causes précises de l’accident restent incertaines. La Hongrie a demandé l’aide de l’Union européenne pour faire face à l’une des pires catastrophes écologiques connue sur le continent ces 20 dernières années.

A Kolontár, où quatre personnes sont mortes et des dizaines ont été blessées, le danger reste permanent.

Car avec la boue qui commence à sécher, il y a désormais le risque que la population puisse développer des cancers ou des maladies pulmonaires.