DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nobel de la Paix: une obscénité pour la Chine

Vous lisez:

Nobel de la Paix: une obscénité pour la Chine

Taille du texte Aa Aa

Comme prévu, la Chine voit rouge et dénonce l’attribution du Nobel de la Paix au dissident Liu Xiaobo. Un cordon de policiers étaient déployés devant le domicile de l’universitaire. Impossible pour les journalistes d’approcher son épouse et de recueillir à chaud une réaction.

Jointe par téléphone, Liu Xia s’est bien sûr dite ravie et a tenu à remercier le Comité Nobel et tous ceux qui ont soutenu son mari. Elle a une nouvelle fois demandé au gouvernement chinois de le libérer. Liu Xia fait l’objet d’une surveillance policière rapprochée depuis quelques semaines. Elle sera exceptionnellement autorisée à voir son mari pour lui annoncer la nouvelle.

Comme prévu là aussi, Pékin annonce que cette récompense va nuire aux relations entre la Chine et la Norvège. Les avertissements et les pressions exercées à l’encontre du Comité Nobel n’y ont rien fait et pour Pékin, c’est un nouvel affront après l’attribution du Nobel de la paix à sa bête noire, le Dalaï Lama, en 1989.

A l’inverse, ce prix représente néanmoins un grand encouragement et un soutien pour ceux qui militent en faveur de la démocratisation de la Chine : “C’est une grande aide pour la cause de la démocratie et de la liberté en Chine explique ce Chinois. Tous les pays veulent suivre ce chemin, n’est-ce pas ? Alors pourquoi nous, Chinois, ne suivons-nous pas ce chemin ? Pourquoi le bloquer ? Résultat de cela, il est allé en prison.”

Si l’attribution du Nobel de la Paix à Liu Xiaobo a fait le tour du monde, en Chine, la nouvelle a été censurée, ils sont donc peu nombreux à connaître son nom.