DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Appels unanimes à la libération de Liu Xiaobo

Vous lisez:

Appels unanimes à la libération de Liu Xiaobo

Taille du texte Aa Aa

Comme les quelques manifestants rassemblés devant le ministère des Affaires étrangères chinois à Hong Kong, de nombreuses voix s‘élèvent un peu partout à travers le monde, appelant à la libération du dissident chinois et nouveau prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo. Le principal interessé, qui purge une peine de 11 ans de prison à Pékin, ignore sans doute tout de son prix et de la mobilisation qui s’organise dans les pays occidentaux.

Malgré cela, la Chine continue de faire la sourde oreille par le biais de la télévision d‘état, qui relaye les messages du pouvoir. Pékin estime que Xiaobo a été condamné pour avoir violé les lois de son pays, et que ses actions n’ont rien à voir avec les principes fondamentaux du prix nobel de la paix.

José manuel Barroso, le président de la Commission européenne, s’est contenté d’adresser un message de félicitations au lauréat. Quant à Jerzy Buzek, président du Parlement européen, il a appelé à sa liberation immédiate, à l’instar du président américain.

“Notre relation avec la Chine est franche et ouverte, explique Mark Toner, porte-parole du département d‘état américain. Et comme nous l’avons déjà dit, cela englobe aussi bien les questions économiques, commerciales et monétaires, que la question des droits de l’homme.”

L’intellectuel et universitaire chinois de 54 ans a été emprisonné et condamné en 2008, pour avoir co-rédigé une Charte appelant simplement à plus de démocratie dans son pays.

Qualifiée d’obscène par le régime communiste, l’attribution de ce prix risque donc de l’isoler encore un peu plus sur la scène internationale.