DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirghizstan : législatives sous haute tension

Vous lisez:

Kirghizstan : législatives sous haute tension

Taille du texte Aa Aa

Un scrutin sous haute tension qui s’est finalement déroulé dans le calme. Les Kirghiz ont voté ce dimanche pour élire un nouveau Parlement aux pouvoirs renforcés. Une étape cruciale censée tourner la page des violences et établir la première démocratie parlementaire d’Asie centrale.

La présidente par intérim, Rosa Otounbaïeva, a salué “une journée historique”. C’est elle qui a pris les rênes du pays après le renversement de Kourmanbek Bakiev en avril dernier. En juin, d’autres violences ont ravagé le sud de cette ex-république soviétique. Dans les régions de Och et Jalal-Abad, la communauté ouzbèke a été prise pour cible dans des pogroms qui ont fait des centaines de morts. Ici plus qu’ailleurs, la présence d’observateurs internationaux pour surveiller le scrutin était essentiel.

“C’est très important que la population puisse exprimer sa volonté, a expliqué Jannis Lenarchich, le chef de la mission d’observation de l’OSCE. “C’est important que leur volonté soit honnêtement représentée et que chacun accepte les résultats. Dans ce pays récemment secoué et choqué par la violence, il est important que tout se déroule dans le calme”.

Quatre mois après les affrontements, les stigmates des violences sont toujours visibles dans les rues de Och. Pour les plus optimistes, ces élections constituent une ultime chance de sauver le pays.