DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirghiztan : élections législatives cruciales

Vous lisez:

Kirghiztan : élections législatives cruciales

Taille du texte Aa Aa

6 mois après la chute de l’ancien président Bakiev, le Kirghiztan veut tourner le dos aux violences qui ont embrasé le pays et devenir la première démocratie parlementaire en Asie centrale. Un défi osé, ce qui explique sans doute les mesures de sécurité maximales qui entourent les législatives d’aujourd’hui.

En juin dernier, une nouvelle constitution a été adoptée, mettant fin au régime présidentiel. Les pleins pouvoirs revenant désormais au Parlement.

L’ancienne république soviétique compte parmi les plus pauvres de cettê partie du globe, elle est aussi un point militaire stratégique, des bases russes et américaines se trouvant sur son territoire.

Pour s’assurer de la bonne marche du vote, Rosa Otounbaïeva, présidente par intérim jusqu’au 31 décembre 2011, a ratissé large, faisant appel à la fois au public et au privé. Même des chauffeurs de taxi ont été mobilisés, pour veiller à la bonne marche de ces premières élections libres organisées dans le pays depuis 20 ans.

400 à 2 000 personnes ont péri en juin dernier à Och, la deuxième ville du pays, dans des violences interethniques qui visaient surtout la minorité ouzbèke.

La majorité d’entre eux pourrait d’ailleurs bouder les urnes aujourd’hui.