DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La sortie des mineurs déclenche l'euphorie des Chiliens

Vous lisez:

La sortie des mineurs déclenche l'euphorie des Chiliens

Taille du texte Aa Aa

C’est un peu comme si le Chili avant remporté la coupe du monde de football.

A Copiapo, le chef-lieu de la région d’Atacama où se trouve la mine, les habitants ont investi les rues en pleine nuit pour célébrer la sortie des premiers mineurs prisonniers des entrailles de la terre pendant plus de deux mois.

Une euphorie anticipée par la mairie qui a restreint dès hier les voies d’accès à la mine et à l’hôpital, pour empêcher la foule de bloquer le passage des ambulances.

Les écoles sont fermées pour permettre à tous de suivre les opérations de secours, retransmises sur écran géant.

Même explosion de joie à Santiago, la capitale chilienne, où chacun s‘émerveille d‘être témoin de ce moment d’histoire.

“Je l’ai vu en direct, témoigne un quadragénaire, c’est un moment historique pour le Chili, et nous y participons tous. Nous faisons voir que c’est un moment historique. Et grâce à Dieu, ils vont tous sortir, les uns après les autres, ils vont retrouver leurs familles, c’est un miracle que nous partageons !”

Là aussi, règne une ambiance de fin de match. Un match, dont on anticipe la victoire. Les croyants, eux, se sont réunis pour une veillée de prière autour de l’archevêque de Santiago. Ils se recueilleront jusqu‘à la sortie du derniers des 33.

“Nous sommes tous très touchés, a commenté Francisco Javier Errazuriz, archevêque de Santiago. Chacun de ceux qui se sont rendus à la mine à un moment ou un autre, et aussi tous ceux qui ont suivi ces événements à distance. Les mineurs ont fait preuve d’une force immense, qui se voit maintenant.”

La ville de Copiapo s’est engagée à décerner la médaille de citoyen d’honneur aux 33 mineurs. Les Chiliens, eux, les ont déjà élevés au rang de héros nationaux.