DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sauvetage des mineurs : célébrations et joie communicative à Copiapò

Vous lisez:

Sauvetage des mineurs : célébrations et joie communicative à Copiapò

Taille du texte Aa Aa

Au fur et à mesure que sortent les ouvriers, l’excitation monte dans cette petite ville, chef-lieu de la région d’Atacama, où se trouve la mine.

Les familles des mineurs sont plongées dans l’allégresse.. C’est bien-sûr pour elles l’aboutissement d’une longue période d’angoisse.

Dès l’annonce d’un éboulement, le 5 août dernier, les familles avaient commencé à se rassembler autour de la mine pour avoir des informations sur leurs proches le plus vite possible.

A la capitale chilienne, Santiago, on suit aussi bien-sûr de près cette saga… En fait au Chili ces évènements ont été vécus comme une tragédie nationale, à présent c’est une vraie victoire nationale sur l’adversité et les couleurs du pays sont levées bien haut.

Une femme de Santiago a du mal à retenir ses larmes :
“Que puis-je dire ? Je suis aussi excitée et émue que les gens qui sont là-bas. Je suis si heureuse de ce dénouement, j’espère que Dieu restera avec eux… Il faut bien voir qu’ils ont été enterrés vivants et qu’ils sont ressuscités maintenant”.

La presse chilienne bien-sûr couvre in extenso l‘évènement… Les stands à journaux sont régulièrement vidés par la population, avide d’informations sur ce sauvetage du siècle.