DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie : l'usine de Kolontar va rouvrir malgré les inquiétudes de Greenpeace

Vous lisez:

Hongrie : l'usine de Kolontar va rouvrir malgré les inquiétudes de Greenpeace

Taille du texte Aa Aa

L’activité devait reprendre ce vendredi dans l’usine d’aluminium à l’origine de la coulée de boues rouges toxiques en Hongrie. Neuf personnes ont été tuées et plus de 120 blessées depuis le 4 octobre, date où a eu lieu la catastrophe.

Le gouvernement qui a pris le contrôle du site pour au moins deux ans a autorisé les salariés à travailler. Les habitants du village peuvent rentrer chez eux mais ils devront toutefois porter des masques.

La facture politique s’annonce plus élevée que la facture économique selon cet analyste : “Selon mes calculs, la facture ne devrait pas excéder les 100 millions d’euros mais ce n’est pas ce montant qui a nuit à l’image de la Hongrie”.

Les chercheurs ont effectué des prélèvements de terres afin d’analyser la composition des sols : “Lorsque toute la zone sera nettoyée, aucun effets secondaires sur la santé et les conditions de vie des habitants n’est attendu”.

Alors que l’armée hongroise s’affaire pour tout nettoyer, Greenpeace affirme avoir relevé de fortes concentrations de nickel et de cadmium dans des échantillons prélevés près de l’usine. L’ONG précise que leurs analyses montrent une concentration dans l’atmosphère de fines particules de poussière six fois plus élevée que les niveaux jugés sûrs.

Avec AFP et Reuters

1.18 end