DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le PCC restera-t-il sourd aux appels à la démocratisation du pays ?

Vous lisez:

Le PCC restera-t-il sourd aux appels à la démocratisation du pays ?

Taille du texte Aa Aa

Alors que s’ouvre le congrès du parti communiste chinois, une semaine après l’attribution du prix Nobel de la Paix à un dissident chinois, des intellectuels et militants des droits de l’homme en Chine ont publié une lettre sur internet et une pétition circule. Deux cents personnes l’auraient pour l’heure signée. Elles appellent les autorités à “mettre en oeuvre une transition sociale pacifique afin de faire de la Chine un pays démocratique et à libérer sans délai tous ceux qui sont illégalement détenus”.

Selon ce signataire, Huang Zelong : “La Chine doit s’ouvrir à la liberté d’expression et mettre en oeuvre ce que dit la constitution. Si nous continuons à être privés de la liberté de parole, ce pays vivra de grandes perturbations.”

Cette semaine, une autre lettre d’anciens hauts responsables du PCC et de médias chinois avait appelé le parti communiste à se réformer. La lettre a été supprimée des principaux portails et forums de discussions chinois.
Signe que le Nobel de la Paix, Liu Xiaobo n’est pas prêt de sortir de prison.
Pékin ne décolère pas depuis l’attribution du plus prestigieux des Nobels à son dissident, un “vulgaire criminel” pour les autorités.
Sa femme Liu Xia est toujours assignée à résidence depuis.