DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Coupe du monde : la Fifa enquête sur des soupçons de corruption


monde

Coupe du monde : la Fifa enquête sur des soupçons de corruption

La Fifa aurait-elle été achetée pour favoriser une candidature à l’organisation du Mondial 2018 ? C’est ce qu’affirme le Sunday Times qui a publié dimanche une enquête intitulée “Coupe du monde : des votes à vendre.”

Une information qui a eu l’effet d’une bombe sur la Fifa et le processus de candidature. Aussitôt, Sepp Blatter, le patron de la Fédération internationale de football a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Selon le journal britannique, Amos Adamu, un membre nigérian du comité exécutif de la Fifa, aurait réclamé 570.000 euros pour soutenir une candidature. Reynald Temarii, vice-président de la Fifa aurait lui demandé 1,6 millions d’euros au profit d’une académie de sports.

Le Sunday Times explique que ces offres ont été faites à deux de ses reporters qui se sont faits passer pour les représentants d’un consortium américain.

La Fifa a demandé au journal d’avoir accès aux éléments qui lui ont permis de publier cet article.

Les 24 membres du comité exécutif de la Fifa doivent désigner le 2 décembre prochain les pays organisateurs des Mondial 2018 et 2022.

En course pour 2018 : l’Angleterre, le duo Belgique/Pays-bas, l’Espagne associée au Portugal et enfin la Russie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chili : grande messe sur le site de la mine de San José