DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : les casseurs entrent en scène

Vous lisez:

France : les casseurs entrent en scène

Taille du texte Aa Aa

Une mobilisation massive, pacifique de centaines de milliers de manifestants et de grévistes, et… quelques centaines de casseurs.

Si les lycéens ont fait une entrée remarquée depuis le 12 octobre dans la mobilisation contre la réforme des retraites, c’est au tour des casseurs d’accaparer les projecteurs médiatiques.

Dans plusieurs villes françaises, les actes de violences se sont multipliés. A Lyon, ils se sont produits en marge des manifestations des lycéens. Des groupes de jeunes ont incendié des automobiles et des poubelles, brisé des vitrines de magasins et de banques, commis des actes de pillage. La gare de Perrache a été fermée pour des raisons de sécurité.

La police s’est dit inquiète de voir des casseurs étrangers aux lycéens se mêler aux manifestations. Elle souligne néanmoins que de jeunes manifestants commettent aussi parfois des dégradations et des violences.

En début d’après-midi, les syndicats ont appelé au calme et à ne pas céder aux provocations.
Dans la matinée, la ville de Nanterre près de Paris a connu de nouveaux affrontements entre jeunes et forces de l’ordre devant le lycée Joliot Curie.

La radicalisation du mouvement peut devenir une arme à double tranchant. Reste à voir à qui elle va profiter : aux syndicats ou au gouvernement.

Avec AFP et Reuters