DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président chilien s'engage à renforcer la sécurité dans les mines

Vous lisez:

Le président chilien s'engage à renforcer la sécurité dans les mines

Taille du texte Aa Aa

Sebastian Pinera effectue actuellement une tournée en Europe. Lors de son escale à Londres ce lundi, il a été reçu par le Premier ministre David Cameron, à qui il a remis un fragment de roche tiré de la mine de San José. Il a aussi dit qu’il allait donc ratifier la convention internationale sur la sécurité et la santé des travailleurs dans les mines… un texte établi par le Bureau international du travail (BIT) en 1995, et que le Chili n’avait pas signé jusque-là.

C’est donc une des conséquences de l‘épopée des 33 mineurs. Une affaire dont le dénouement suscite maintenant rancoeur et controverse chez certains autres mineurs. Ainsi une vingtaine de personnes ont manifesté sur le site-même de la mine pour se plaindre de leur situation. Depuis que la mine a fermé, ils sont sur le carreau. Et ils disent n’avoir eu eu droit à aucun égard de la part de la direction. “On réclame un peu de respect, explique un des manifestants. Car c’est à cause du manque de considération que sept mineurs sont morts, et que 33 autres ont été bloqués dans cette mine”.

Ces propos visent la compagnie exploitant le site. Une compagnie qui à leurs yeux s’en tire à bon compte. Les manifestants réclament donc une compensation, faute de quoi, ils se disent prêts à bloquer des routes.

Avec AFP et Reuters