DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sarkozy : "le plus grand débordement serait de ne pas faire mon devoir"

Vous lisez:

Sarkozy : "le plus grand débordement serait de ne pas faire mon devoir"

Taille du texte Aa Aa

Des casseurs se sont joints aux manifestations. Le président Sarkozy a commenté ces violences à Deauville, où il recevait pour un sommet ses homologues russe et allemands :
“Vous me dites “Est ce-que vous craignez les débordements”? Mais bien sûr, ce n’est pas de gaieté de coeur qu’on les affronte. Mais le plus grand débordement ce serait de pas faire mon devoir et de ne pas prévoir les retraites d’aujourd’hui et de demain.”

L’une des conséquences de cette réforme, c’est le blocage des raffineries. En fin d’après-midi le gouvernement tenait une réunion de crise à l’Elysée au sujet de la pénurie de carburant.