DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : un gouvernement socialiste remanié, sur fond d'impopularité et d'austérité

Vous lisez:

Espagne : un gouvernement socialiste remanié, sur fond d'impopularité et d'austérité

Taille du texte Aa Aa

En Espagne, le chef du gouvernement socialiste annonce le plus important remaniement ministériel depuis son arrivée au pouvoir en 2004. Alors que son parti est en chute libre dans les sondages et qu’il impose une politique d’austérité, José Luis Rodriguez Zapatero veut donner un nouvel élan à son équipe.

“Le temps est venu pour un autre type d’action politique, une direction et une conduite différente du gouvernement”, a déclaré ce mercredi Zapatero. (…) Nous allons être le gouvernement de la réforme, de la reprise économique et de l’emploi”.

Alfred Perez Rubalcaba est nommé vice-président du gouvernement et garde les rênes du ministère de l’Intérieur. Rubalcaba, qui s’est illustré dans la lutte contre l’ETA, est un des membres les plus populaires du gouvernement.

Le poste de ministre des Affaires étrangères est attribué à une femme, à Trinidad Jimenez, jusque-là ministre de la santé. Jimenez est une fidèle de Zapatero. Elle remplace Miguel Angel Moratinos, spécialiste du Proche-Orient et avocat du rapprochement de l’Union européenne avec Cuba.

La nomination de Valeriano Gomez au ministère du Travail suscite des interrogations. Gomez est un ancien responsable du syndicat UGT et il a participé aux manifestations du 29 septembre contre la réforme du droit du… travail. Réforme visant à réduire le déficit budgétaire. Le Parlement espagnol a donné ce mercredi un premier feu vert au projet de budget 2011, l’un des plus austères de ces dernières années.

Avec AFP et Reuters