DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise en haut-lieu sur le port du voile en Turquie

Vous lisez:

Crise en haut-lieu sur le port du voile en Turquie

Taille du texte Aa Aa

Alors que le conseil de l’enseignement supérieur a interdit aux recteurs des universités de renvoyer une élève en raison de sa tenue, donc du port du voile, le procureur général a tiré la sonnette d’alarme : il y a danger pour la laïcité.

Une déclaration qui a plus que déplu au président du parlement. Mehmet Ali Sahin a réclamé “les excuses du procureur général, des excuses à adresser au parlement turc et à la nation turque pour avoir tenter de se placer au-dessus de la volonté nationale et parlementaire”.

Cette joute verbale intervient alors que l’AKP, le parti islamo-conservateur au pouvoir, cherche encore et toujours à légiférer pour autoriser le voile à l’université, et que l’opposition a pour la première fois accepté d’en débattre.

Pour la première fois aussi, la femme du président turc a participé à une cérémonie officielle, mais elle est apparue voilée. Dans sa jeunesse, elle n’avait pas pu suivre d‘études supérieures car refusait de laisser son foulard à l’entrée.