DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'art de demain exposé à Londres

Vous lisez:

L'art de demain exposé à Londres

Taille du texte Aa Aa

“Anticipation”. C’est l’art de demain, ou le futur du contemporain. Une exposition montée par Kay Saatchi, à Londres et qui regroupe les oeuvres de 21 jeunes artistes choisis pour leur potentiel créatif et intellectuel et leur capacité à susciter la reflexion par leur travail.

La conservatrice Kay Saatchi s’est associée à l’ancienne éditrice de revue artistique, Catriona Warren et au conservateur Robert Dingle pour aller chercher ces jeunes talents dans les écoles d’art de la ville.

Parmi ces oeuvres, les peintures de l’Iranienne Anahita Rezvani-rad, déjà présente lors de la précédente édition d’“Anticipation”. La jeune femme de 32 ans, née à Téhéran et diplomée du Chelsea College of Art de Londres a vendu toutes ses toiles : “Je peinds à partir de photos que je trouve sur internet – la plupart du temps, ça parle de l’Iran parce que je suis Iranienne – et à partir de ces photos je construis mes propres histoires, je combine des images entre elles”.

Autre style, curieuse installation : une mâchoire de requin suspendue à une corde et qui déverse 600 heures de bandes de cassettes audio. L’artiste Blue Curry, né aux Bahamas, a 36 ans. Il vit et travaille à Londres : “Il n’y a que trois éléments dans cette installation. L’idée c’est que la mâchoire de requin est un symbole assez fort, et la cassette véhicule une idée d’obsolescence et en même temps c’est un matériau magnifique à travailler”.

Pour ces jeunes artistes, “Anticipation” est un tremplin, une occasion de faire découvrir leurs oeuvres parmi lesquelles des toiles, des photos, mais aussi des films. Et S’ils vendent, c’est uniquement à leur profit.

“Anticipation”, c’est à Selfridges, Oxford street, jusqu’au 7 novembre.

A Porto, au Portugal cette fois, c’est une autre exposition qui s’ouvre. Destinée à explorer la durabilité de l’art, de l’architecture, du design. Ce projet multidisciplinaire est l’oeuvre du gallériste Fernando Santos et du critique d’art David Barro. Le projet s’appelle “Look up Natural Porto Art show”, et c’est l’une des quatre actions phares du programme “Porto Show Time”.

Jusqu’au 19 décembre, l’exposition sera visible dans les bâtiments emblématiques de la ville comme la “Casa da musica”, l’univeristé de Porto ou bien l’aéroport principal.