DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: les promesses de Berlusconi jetées aux ordures

Vous lisez:

Italie: les promesses de Berlusconi jetées aux ordures

Taille du texte Aa Aa

Les annonces du gouvernement n’ont pas fait baisser la tension à Terzigno. Nouveau face à face vendredi entre la population et les forces de l’ordre. Pommes de discorde : la décharge à ciel ouvert et l’ouverture d’un deuxième site encore plus grand à proximité. Les riverains rejettent les promesses de Rome : aides de 14 millions d’euros et nouveau gestionnaire du site. Silvio Berlusconi promet de régler cette nouvelle crise des déchets d’ici 10 jours.

Après plusieurs nuits de tension et parfois d’affrontements violents, place à la discussion. Les riverains dénoncent odeurs pestilentielles, risques sanitaires et nappe phréatique polluée. Franco Matrone est à la tête de la contestation : “Nous allons voir ce qui va se passer. Nous n’abandonnerons pas, nous sommes dans notre bon droit. Le parc national est une zone protégée, ça ne peut pas être une décharge ni deux décharges avec quatre millions de tonnes d’ordures. Nous sommes ici et nous resterons ici, nous demandons le respect total de la loi.”

Conséquence directe de ce bras de fer: les poubelles de Naples débordent et rappellent une autre crise des déchets, c‘était en 2007.

La décharge de Terzigno est située à 8 kilomètres du site archéologique de Pompéi, en plein coeur du parc national du Vésuve, réserve naturelle protégée.