DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'éducation, moteur d'action pour les femmes

Vous lisez:

L'éducation, moteur d'action pour les femmes

Taille du texte Aa Aa

L‘éducation est essentielle pour réduire les inégalités de genre et dans cette édition de Learning World, nous verrons comment la vie des femmes peut être changée grâce à la formation, à l’enseignement ou grâce à l’aide de mentors bien particuliers.

Nous irons en Espagne où des femmes qui n’avaient jamais eu le courage d’ouvrir un livre, dévorent à présent les grands classiques.

Voyage au Maroc également pour rencontrer des victimes de violences domestiques qui, grâce à une formation pratique, se remettent sur pied.

Mais d’abord direction le Ghana pour découvrir comment le charisme et l‘énergie d’une femme change des vies dans tout le pays.

Mama Zimbi change des vies au Ghana

Relations de couple ou problèmes sexuels, voilà ce dont on parle dans « Odò Ahumasò », l‘émission de radio la plus suivie au Ghana et dans une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest. Un talk show animé par Akumaa Mama Zimbi, une femme débordante d‘énergie qui a fondé une ONG pour venir en aide par l‘éducation à toutes les populations en difficulté.

Le champ d’action est vaste : Mama Zimbi anime des séances d‘éducation sexuelle à l‘école. Elle organise aussi la prise en charge des veuves, des femmes souvent marginalisées et rejetées par leur belle-famille après le décès de leur mari.

Plus d’info:
http://www.akumaamamazimbi.com/

Nouveau métier pour un nouveau départ au Maroc

Fatima, Atika et Asisa se lancent dans une nouvelle vie. Victimes de violences conjugales, elles ont trouvé refuge au Centre Multifonctionnel Batha pour l’Autonomisation des Femmes à Fès. Elles y sont hébergées avec leurs enfants.

Mais au-delà du soutien et de l‘écoute, elles y reçoivent un apprentissage : une formation en orfèvrerie, un domaine traditionnellement masculin.
Malgé les difficultés, cette formation est avant tout un tremplin pour leur réinsertion professionnelle et leur épanouissement personnel.

La lecture, facteur d‘émancipation

A Barcelone, à La Verneda-Sant Martí un quartier périphérique de la ville, à forte population ouvrière et immigrée Ramon Flecha a créé une École pour Adultes et des clubs de lecture. Ici la littérature est participative et facteur d‘émancipation. Elle sort les femmes de leur isolement et des tâches ménagères et leur donne le courage de s’ouvrir sur l’extérieur.

Un nouveau monde s’ouvre à elles grâce aux grands classiques de la littérature.

http://www.edaverneda.org/