DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le choléra arrive à Port-au-Prince


Haïti

Le choléra arrive à Port-au-Prince

Le choléra n‘épargne pas Port-au-Prince. Les premiers cas ont été détectés dans la capitale d’Haïti malgré les efforts mis en œuvre par les autorités pour contenir la propagation de la maladie.

Plus de 200 personnes sont déjà décédées et le bilan risque de s’alourdir si le choléra touche les camps de sinistrés du séisme. Un million de personnes y sont regroupées.

Causée par une bactérie, l’infection se répand par le biais d’eau et de nourriture contaminée.

En quelques jours, près de 3000 haïtiens ont été hospitalisés, jusque-là dans le centre du pays et dans le département de l’Artibonite, le nom du fleuve qui traverse cette zone.

“Ce fleuve vient de la République dominicaine et traverse des zones boueuses et les gens pensent que c’est par ses eaux que se propage le virus, mais je ne crois pas. Nous, on vit ici et aucun d’entre nous n’est tombé malade à cause du fleuve”, estime cet habitant de l’Artibonite.

Une course contre la montre est engagée dans les hôpitaux de fortune. Le choléra n’est pas mortel s’il est traité : il s’agit de réhydrater les patients avec de l’eau, du sel et du sucre, mais il règne une telle insalubrité à Haïti depuis le mois de janvier que ces soins élémentaires ont du mal à être prodigués.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les syndicats britanniques passent à l'offensive