DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Croisade électorale à Las Vegas, meurtrie par la crise

Vous lisez:

Croisade électorale à Las Vegas, meurtrie par la crise

Taille du texte Aa Aa

La ville la plus peuplée du Nevada. La capitale du jeu est devenue l’une des villes les plus frappées par la crise économique aux Etats-Unis. Les dépenses dans ses casinos ont reculé de plus de 19% depuis 2008 et les Américains boudent la ville jadis prospère.

Symptôme de cette déprime, 80% des maisons à Las Vegas valent moins que l’emprunt contracté par leur propriétaire.

Le Nevada affiche un taux de chômage record, 14,7%, loin devant la moyenne nationale, à 9,6%. Et ici les retards des remboursements des prêts immobiliers et les saisies immobilières touchent 23,6% des cas, face à 14% en moyenne.

C’est dans cet Etat sinistré que se livre l’une des batailles politiques clés du 2 novembre pour Barack Obama. Le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, est menacé par l’ultraconservatrice du Tea Party, Sharron Angle. Le président américain est venu prêter main forte au candidat démocrate.

Harry Reid a piloté dans les méandres du Sénat les réformes de Barack Obama, notamment celle du système de santé publique : “Permettre de vivre en bonne santé, ce n’est pas une affaire de politique, de parti, d‘élections” disait-il alors. “Monsieur le président, il s’agit du peuple. Il s’agit de la vie, et de la mort, en Amérique. C’est une question de morale, de bien et de mal.”

Sarah Palin, l’ancienne candidate républicaine à la vice-présidence venue en renfort au Nevada, a aussi pris pour cible Harry Reid, l’homme à abattre pour le Tea Party, cette branche ultraconservatrice du parti Républicain qui prône le désengagement de l’Etat.

“Vous avez ébranlé les fondements de notre économie. En imposant des politiques de type socialiste. En écartant les plus petits… Et notre message, c’est : nous ne travaillerons plus pour vous, monsieur Reid. Profitez de votre retraite…”