DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sergio Marchione dénonce l'efficacité des usines Fiat

Vous lisez:

Sergio Marchione dénonce l'efficacité des usines Fiat

Taille du texte Aa Aa

Avec son franc parler habituel, Sergio Marchione le patron de Fiat, le constructeur automobile italien, a une nouvelle fois mis la pression sur les syndicats pour qu’ils acceptent plus de flexibilité dans les usines italiennes afin de les rendre plus compétitives.

Au cours d’une émission télévisée, l’administrateur de Fiat n’a pas fait dans la nuance :
“Il n’y a pas un seul investisseur qui viendrait de l‘étranger pour investir un seul euro dans ce pays, affirme Marchione. Pourquoi pas demande le journaliste ? Pour la même raison que j’ai mentionné la 48ème place mondiale de l’Italie en termes de compétitivité et la 118ème pour l’efficacité du travail”.
Le patron de Fiat qui possède la double nationalité italienne et canadienne, passe de plus en plus mal en Italie alors qu’il avait été couvert de louanges il y a quelques années pour avoir sauvé le groupe de la faillite.

Réaction lundi du président de la chambre des députés Gianfranco Fini : “Je pense que Marchione parlait en tant que canadien. Hier il semblait plus canadien qu’italien. C’est assez paradoxal car il est le Pdg de Fiat et si Fiat est encore un géant du secteur auto, il le doit en grande partie à l’investissement de l’Etat italien, aux contribuables italiens.

Marchione a obtenu le soutien d’une majorité des salariés de l’usine Fiat de Pomigliano d’Arco au nord-est de Naples pour introduire certaines modifications importantes au contrat de travail national du groupe. Mais un important syndicat italien s’y oppose.