DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU met en garde face à une extension du choléra dans toute l'île de Haïti

Vous lisez:

L'ONU met en garde face à une extension du choléra dans toute l'île de Haïti

Taille du texte Aa Aa

Le choléra a déjà tué 259 personnes en Haïti, essentiellement dans le nord et le centre de l‘île.
Si ce bilan est clair, les prévisions, elles, semblent contradictoires. Les autorités haïtiennes estiment que l‘épidémie marque le pas car le taux d’infection de la maladie a diminué. En revanche, l’ONU dit redouter une extension au niveau national. Les ONG craignent une entrée massive du choléra dans Port-au-Prince.

“Si le choléra se répandait dans la capitale, cela serait dévastateur, indique une représentante de l’ONG Save the Children. Vous avez plus d’un million de personnes qui sont là, toujours sans foyer après le séisme de janvier dernier. Elles vivent avec peu d’hygiène et dans la promiscuité dans des camps provisoires. Les pertes humaines pourraient être terribles”. Première alerte, cinq cas de choléra ont été confirmés à Port-au-Prince. Les autorités sanitaires se veulent rassurantes car quatre touchent des personnes qui sont arrivées du nord de Haïti. Le choléra est principalement dû à la mauvaise qualité de l’eau potable.