DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Indonésie à l'épreuve de l'eau et du feu

Vous lisez:

L'Indonésie à l'épreuve de l'eau et du feu

Taille du texte Aa Aa

Les opérations de secours sont difficiles à organiser dans le paradis des surfeurs frappé lundi soir par un séisme suivi d’un tsunami.

Des vagues de trois mètres de haut ont dévasté une dizaine de villages côtiers de l’archipel des Mentawaï, au large de l‘île de Sumatra.

Le dernier bilan fait état de plus de 150 morts et de 400 disparus.

Ces touristes australiens étaient à bord de leur bateau, à quai, quand un mur d’eau blanche d‘écume a foncé sur eux. Ils ont juste eu le temps de se jeter à l’eau. “Ce bateau ici, le Freedom, mouillait au large. Il a été emporté par une vague, il a littéralement surfé sur nous et il a percuté de plein fouet notre bateau, le réservoir a été percé et notre navire, le Midas, s’est embrasé”.

Sur l‘île de Pagai, l’une des plus touchées des Mentawaï, les vagues ont pénétré jusqu‘à 600 mètres à l’intérieur des terres, détruisant près de 200 maisons.

L’Indonésie doit faire face à une autre catastrophe naturelle. Sur l‘île voisine de Java, l’alerte est toujours en vigueur ce mercredi autour du volcan Merapi, l’un des plus actifs au monde. Il est entré en éruption mardi, il a déjà tué au moins 25 personnes. Les autorités ont fait évacuer près de 20.000 villageois habitant sur les pentes de la montagne de feu mais de nombreux hommes ont refusé de quitter les lieux pour s’occuper de leurs bêtes.