DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nestor Kirchner : l'homme fort de l'Argentine du début du 21ème siècle

Vous lisez:

Nestor Kirchner : l'homme fort de l'Argentine du début du 21ème siècle

Taille du texte Aa Aa

Nestor Kirchner était arrivé au pouvoir en Argentine en 2003. Alors Gouverneur de la province de Santa Cruz en Patagonie, il se présente à l‘élection présidentielle face à Carlos Menem et gagne après l’abandon de son rival lors de l’entre-deux-tours.

Nestor Kirchner prête serment au moment où l’Argentine sort de la pire crise économique de son histoire. Il profite de la dévaluation du peso et du boom des exportations agricoles qui remettent le pays sur les rails. Le Président doit s’atteler aussi à l‘épineux problème de la dette publique qui avoisine alors les 100 milliards de dollars. Il parvient à renégocier les trois quarts de la dette et à solder ses comptes avec le Fonds monétaire international, qu’il tient pour responsable de la crise.

En matière de politique étrangère, Nestor Kirchner oeuvre pour l’intégration latino-américaine. Il renforce la coopération avec les pays voisins : le Brésil, le Paraguay, la Bolivie, l’Equateur ou encore le Venezuela qui rejoint le Mercosur en 2006.

Sa présidence reste aussi marquée par la réouverture de nombreux procès de
criminels de la dictature. En 2004, il transforme un ancien centre de détention clandestin en un musée à la mémoire des 30 000 personnes disparues en Argentine entre 1976 et 1983.

En dépit d’une forte popularité, Nestor Kirchner renonce à se représenter en 2007 pour soutenir la candidature de son épouse Cristina Kirchner qu’il connaît depuis plus de 30 ans. Il était pressenti pour briguer à nouveau la présidence en 2011.