DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De l'ambiguïté des actuelles relations entre l'Europe et les Etats-Unis

Vous lisez:

De l'ambiguïté des actuelles relations entre l'Europe et les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Y aurait-il désamour entre l’Europe et les Etats-Unis ? C’est, en tout cas, ce que certains observateurs ressentent, au regard de ces derniers mois. Qu’en est-il vraiment ? Euronews a interrogé l’ambassadeur américain à Bruxelles, à l’occasion d’une exposition consacrée justement aux relations entre l’Europe et les Etats-Unis.

“Quand bien même le parti démocrate perdrait quelques sièges à la chambre des représentants et au Sénat, je ne crois pas que cela change nos orientations”, affirme Howard Gutman. selon lui, “(les Etats-Unis) sont déterminés à travailler avec l’Europe afin d’obtenir des pays tiers, qu’ils agissent en faveur du climat. Nous voulons renforcer nos relations avec la Russie, afin de faire bloc face à l’Iran. Nous voulons trouver un accord de paix au Proche-Orient. Nous sommes déterminés à obtenir avec l’Europe, une reprise économique”.

Depuis son élection, Barack Obama s’est montré plutôt distant vis-à-vis des Européens, au point même de faire faux-bond à un sommet prévu en mai dernier.
Comment cela s’explique-t-il ? Eléments de réponse avec l’historien et diplomate israélien Élie Barnavi. “(Barack) Obama n’est pas spontanément un Européen, dit-il. C’est sans doute le premier président post-européen de l’histoire des Etats-Unis. C’est un homme qui regarde davantage vers le Pacifique que vers l’Atlantique. Donc, c’est une relation ambigüe qui s’installe. D’un côté, beaucoup d’affection, d’admiration pour un homme visiblement de stature exceptionnelle, mais en même temps un brin de déception face à un président qui ne semble pas aussi soucieux de l’Europe que l’Europe l’est de lui”.

Dirigeants européens et américains auront une occasion de lever l’ambigüité et resserrer leur lien le 20 novembre prochain à Lisbonne. Un sommet y est prévu, en présence du président Barack Obama.