DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chef de la diplomatie birmane évoque une possible libération d'Aung San Suu Kyi

Vous lisez:

Le chef de la diplomatie birmane évoque une possible libération d'Aung San Suu Kyi

Taille du texte Aa Aa

L’hypothèse avait déjà été évoquée récemment. Pour la première fois un officiel du régime birman a évoqué la libération possible de Aung San Suu Kyi.

L’opposante, assignée à résidence depuis 2003, sera peut-être libérée après les élections du 7 novembre.
Le ministre birman des Affaires étrangères a indiqué mercredi à ses partenaires d’Asie du sud-est que le régime réfléchissait à rendre sa liberté de déplacement à Aung San Suu Kyi. Néanmoins aucune date précise n’a été évoquée.

La peine actuelle de la lauréate du Prix Nobel de la Paix prend fin le 13 novembre. Le scrutin législatif est le premier en Birmanie depuis 20 ans. En 1990, les élections avaient été remportées par le parti d’Aung San Suu Kyi la Ligue nationale pour la démocratie qui a depuis été dissoute.
En l’absence de partis d’opposition, ces élections sont considérées comme une mascarade en occident, une manipulation des militaires au pouvoir pour se donner l’apparence de dirigeants civils.