DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : fin de la grève dans les raffineries et les terminaux pétroliers

Vous lisez:

France : fin de la grève dans les raffineries et les terminaux pétroliers

Taille du texte Aa Aa

Les salariés de la dernière des douze raffineries encore en grève en France ont voté vendredi la reprise du travail et la fin du mouvement de grève contre la réforme des retraites.
La première fermeture de raffinerie par le groupe Total en raison de la grève était intervenue le 10 octobre dernier.
Du côté syndical on regrette cette fin de mouvement mais la mobilisation est encore présente.
“C’est une fin de grève pour Total, affirme Fabrice Modeste de la CGT, c’est une fin de grève pour les pétroliers, mais c’est quand-même la poursuite du mouvement, parce que notre détermination est intacte. Le ressentiment qui nous anime, il est absolument entier et complet, donc on va continuer”.
Il ne restait plus que trois raffineries en grève vendredi matin et on sentait bien qu’on allait vers le dénouement comme le confirme cet homme :“on sent l’essoufflement. On sent effectivement que les gens, du coup, ont accepté la réforme. On va voir une démobilisation continue”.
Le pétrolier français Total qui gère six des douze raffineries françaises estime à 100 millions d’euros le coût de ce mouvement social. Soit environ 5 millions d’euros par jour.
Vendredi également, les salariés des terminaux pétroliers de Fos/Lavera dans les Bouches du Rhône ont voté la reprise du travail, permettant le ravitaillement en brut de cinq des douze raffineries françaises.
Cete grève va encore détèriorer la santé du secteur du raffinage qui ne représente déjà plus qu’une infime partie des bénéfices de Total qui se montent à 2 milliards et demi d’euros sur les neuf premiers mois de l’année.