DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La piste d'Al Qaïda au Yémen est avancée après des alertes terroristes sur des colis suspects aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne

Vous lisez:

La piste d'Al Qaïda au Yémen est avancée après des alertes terroristes sur des colis suspects aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne

Taille du texte Aa Aa

Ces colis ont été découverts à bord de plusieurs avions de fret de la société UPS aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

L’un de ces avions qui effectuait une liaison entre le Yémen et Chicago a été immobilisé à Londres. Un premier examen du colis suspect découvert à son bord n’a permis de découvrir aucun explosif selon une source interne du FBI citée par l’agence britannique Reuters. Le colis serait une cartouche d’encre qui aurait pu être transformée en bombe.

Cet appareil de frêt d’UPS provenait de Sanaa au Yémen et devait se diriger à Chicago aux USA, le fief électoral du président démocrate Barack Obama.

Par ailleurs, d’autres avions sont inspectés sur les aéroports de Newark dans le New Jersey tout près de New York et à Philadelphie où l’avion cargo venait de Paris. Deux avions qui venaient d’attérir.
Un colis a aussi été découvert à Dubaï.

Un camion d’UPS est également inspecté dans le quartier du Queens à New York. A chaque fois, des colis suspects seraient en cause.

Cette alerte terroriste intervient à la veille du weekend d’Halloween et dans un contexte politique tendu aux Etats-Unis avec la tenue ce mardi des élections de mi-mandat.

Parallèlement, en Grande-Bretagne, un colis suspect avait été découvert dès ce matin dans un centre de distribution de l’aéroport d’East Midlands, dans le centre du pays. Ce colis provenait lui aussi d’un avion cargo en provenance du Yémen et à destination de Chicago. Un colis suspect a aussi été découvert à bord d’un avion cargo à Dubaï.

Tous ces colis suspects proviendraient donc du Yémen et Washington étudie la piste d’Al Qaïda au Yémen. Cette dernière avait revendiqué l’attentat raté sur un avion le jour de Noël. La Maison Blanche affirme ce soir que Barack Obama avait été informé dès hier soir de cette alerte au colis suspect.

Les services secrets saoudiens avaient eux alerté plusieurs capitales occidentales sur une menace terroriste la semaine dernière.