DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet de Bruxelles : bilan plutôt positif pour l'Allemagne

Vous lisez:

Sommet de Bruxelles : bilan plutôt positif pour l'Allemagne

Taille du texte Aa Aa

Lors du sommet européen tenu à Bruxelles ce jeudi et ce vendredi, Angela Merkel a fait progresser ses idées. D’abord, la nécessité de rouvrir le traité de Lisbonne. Il s’agit d’y inscrire le futur mécanisme permanent de gestion des crises financières.

Ensuite, la nécessité pour les 27 d‘être beaucoup plus stricts en matière budgétaire. Berlin souhaite que les pays trop laxistes soient privés de droit de vote. La proposition a certes été écartée, au grand soulagement de la Grèce. Mais l’idée n’est pas enterrée.

Concernant la modification du traité, comment se passera le processus de ratification ? La question risque de poser problème à un pays : l’Irlande. Avant de se prononcer, le Premier ministre irlandais dit vouloir attendre les propositions détaillées. Et si son pays est théoriquement le seul à devoir passer par l‘étape référendum, Brian Cowen affirme que cela n’a rien d’automatique.

Dans les prochaines semaines, c’est le président du Conseil, Herman Von Rompuy qui sera le maître d’oeuvre des différents chantiers européens évoqués durant ces deux jours à Bruxelles. “Etablir un mécanisme permanent, étudier la révision du traité, tenir compte des taux d’intérêts et des aléas d’un référendum…, Herman Von Rompuy va au devant d’une période compliquée, estime notre confrère Sergio Cantone. Avec diplomatie, le président du conseil européen, va devoir modérer les opinions, négocier avec chacun pour essayer de trouver la solution la meilleure qui puisse convenir à tous les pays”.